La méthode pour fabriquer son savon consiste à mélanger des huiles et des beurres végétaux entre eux en ajoutant une lessive de soude. La réaction chimique de saponification à froid permet de transformer les matières grasses en savon à une température similaire à la température ambiante. Les ajouts comme les huiles essentielles, parfum sont intégrées avant de verser la pâte dans le moule à savon.

Le savon saponifié à froid doit continuer de sécher pendant au moins un mois avant de pouvoir être utilisé. Pendant la période de cure, le savon perd en moyenne entre 10% à 20% de son poids. La saponification à froid se termine au bout de la première semaine.

La technique de saponification à froid utilise une solution de soude caustique pour hydrolyser les graisses ce qui permet de faire un savon solide en barre. Il existe d’autres méthodes de fabrication du savon mais on n’évoque ici uniquement la saponification à froid qui est un procédé de fabrication facile à mettre en place à domicile.

fabriquer son savon

Saponification à froid méthode de fabrication artisanale du savon

La saponification à froid est définie comme la réaction entre la soude caustique ( base) et des matières grasses (huile et/ou graisse). On obtient du savon et de la glycérine.

Il est possible de séparer la glycérine du savon mais en savonnerie artisanale on conserve la glycérine pour tous les bienfaits qu’elle apporte au savon. Un savon artisanal est un savon qui contient de la glycérine qui est une vraie valeur ajoutée supplémentaire pour le savon final.

Lorsqu’on crée un savon maison, on peut employer tous les corps gras en revanche chaque huile possède ses spécificités et elle n’a pas la même aptitude pour se transformer en savon.

Quelles sont les propriétés du savon artisanal ?

Le savon artisanal possède des propriétés détergentes en l’occurrence il a le pouvoir de retirer les impuretés grasses qui adhèrent à la surface et les mélanger à l’eau.

Le savon joue le rôle de pont grâce à sa partie lipophile et sa partie hydrophile qui permet de détacher les saletés. Le pouvoir détergent du savon dépend en majeure partie des huiles et des graisses végétales utilisées dans la recette du savon maison.

L’autre propriété du savon est le fait de réduire la tension superficielle de l’eau ce qui permet de produire de la mousse. Les molécules de savon s’orientent vers l’extérieur (queue lipophile) et vers l’eau (tête hydrophile). Il se forme un amas serré de bulles. Le pouvoir moussant dépend aussi des huiles sélectionnées pour faire son savon.

Matières premières pour fabriquer son savon

Les huiles et les beurres végétaux représentent à peu près 2/3 des matières premières du savon surgras.  Les huiles apportent une fine couche de gras qui empêche à l’eau de s’évaporer et préserve le film hydrolipidique. En savonnerie artisanale , vous pouvez trouver des savons surgraissés. Pour le savonnier amateur, il est aussi possible de surgraisser son savon en réduisant la quantité de soude caustique ou ajoutant des huiles précieuses lorsqu’on arrive à la trace.

Compte tenu que chaque corps gras détient ses propres propriétés qui varient en fonction du poids moléculaire de leurs acides gras. Ce sont ses propriétés qui déterminent en grande partie les atouts de votre savon naturel en l’occurrence son pouvoir moussant, sa détergence, l’effet sur votre peau, la texture du savon, la stabilité de la mousse.

L’intérêt de faire son propre savon soi-même est que c’est vous qui sélectionnez les matières premières à mélanger pour obtenir le savon maison que vous souhaitez.